Armes et armements > Italie > Fiat G.50 Freccia

Conçu en 1935, le Fiat G.50 fut le premier chasseur monoplan de l'aviation italienne. Souvent appelé Freccia (flèche), le G.50 reflétait les intentions de Fiat de créer un chasseur monoplan entièrement métallique. Il fut l'une des réponses à la demande faite en 1936 par le ministère de l'Air italien concernant un chasseur moderne. Le prototype vola pour la première fois en février 1937. Les premiers G.50 de série arrivèrent en unités à la fin de 1938.

Les G.50 connurent leur baptême du feu durant la guerre civile espagnole, mais ils arrivèrent trop tard pour prendre une part active aux combats. Quelques avions furent cédés par la suite à la force aérienne espagnole reconstituée après la fin de la guerre civile. Le 51e Stormo fut la première grande unité de la Regia Aeronautica italienne totalement opérationnelle sur G.50 pendant l'hiver 1939-1940. Les G.50 combattirent dans le sud de la France et en Corse après l'entrée en guerre de l'Italie le 10 juin 1940. Ils menèrent quelques opérations limitées sur l'Angleterre à la fin de 1940. Ils furent également engagés dans les Balkans et en Afrique du Nord.

Le G.50 était dotés d'un cockpit fermé, d'un empennage horizontal haut, d'un fuselage court, d'une importante bosse de chameau pour améliorer la visibilité du pilote et d'une roulette de queue carénée caractéristiques de ces appareils. À noter que l'habitacle fermé sera si peu apprécié des pilotes que l'on reviendra finalement au modèle ouvert. C'était un appareil très maniable, mais insuffisamment performant et sous-armé. Si les G.50 firent preuve d'une certaine efficacité pour des missions d'attaque au sol, ils se révélèrent surclassés par les chasseurs alliés dans les combats aériens.

Les Italiens produisirent une version améliorée du G.50, dénommée G.50 bis. Ces appareils se distinguaient notamment par un fuselage arrière allongé, un gouvernail redessiné avec un bord inférieur rectiligne et divers détails d'équipement. Quelques appareils comme le G.50 bis/AS spécialement équipé pour l'Afrique du Nord avaient un filtre à sable installé sous le carénage du moteur. Le premier G.50 bis vola en septembre 1940 et la production s'arrêta en août 1942.

Plusieurs projets et versions expérimentales virent le jour, mais n'atteignirent jamais le stade de la production. Parmi eux, le G.50 V propulsé par un moteur allemand Daimler Benz DB 601, ou encore une version navalisée avec crosse d'appontage et chariot de catapultage en vue d'un éventuel emploi sur porte-avions.

La construction d'appareils plus efficaces, comme le G.55 Centauro et le Macchi MC.202, poussa les Italiens à retirer peu à peu les Fiat G.50 du front pour les cantonner en Italie où ils servirent d'appareils de défense contre les attaques aériennes. Un peu moins de 800 exemplaires furent construits au total, dont 244 avions du premier modèle, 439 G.50 bis et 108 G.50 B biplaces d'entraînement.

Profils couleur

Spécifications techniques

Fiat G.50 bis (série VII)
Envergure 11 m
Longueur 8,30 m
Équipage 1 pilote
Poids en charge 2500 kg
Motorisation 1 Fiat A.74 RC.38 à pistons en étoile de 840/870 ch
Vitesse maximale 470 km/h à 5000 m
Rayon d'action 450/650 km
Plafond pratique 10 000 m
Armement 2 mitrailleuses de 12,7 mm
  • Partager
  • Partager via Facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via Google

Partager

  • Partager via Facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via Google
RETROUVEZ-NOUS SUR :