Vidéothèque > Livrez-nous Grynszpan !

Il y a soixante-dix ans, le geste désespéré de ce jeune juif polonais servit de prétexte au déclenchement de la Nuit de cristal. Joël Calmettes et Robert Badinter retracent l'histoire de Herschel Grynszpan, devenu pour les nazis le symbole du "complot juif".

En octobre 1938, l'Allemagne expulse 15 000 juifs polonais. Parmi eux, la famille de Herschel Grynszpan, bloquée à la frontière. Lorsque ce jeune homme de 17 ans, déjà réfugié à Paris chez son oncle, apprend la nouvelle, il est bouleversé : "Le coeur me saigne lorsque je pense à notre tragédie. Je dois agir de sorte que le monde entier entende ma protestation", écrit-il à ses parents le 7 novembre. Le même jour, il se rend à l'ambassade d'Allemagne et tire à bout portant sur le secrétaire Ernst vom Rath. Aussitôt, Hitler et les principaux dirigeants nazis élèvent la victime au rang de "héros national". Dans la nuit du 9 au 10 novembre, l'oberführer Reinhard Heydrich donne l'ordre aux Jeunesses hitlériennes et aux SS de mener des "actions spontanées" contre les juifs. C'est la Nuit de cristal. Deux cent soixante-seize synagogues et sept mille magasins sont détruits ; quatre-vingt-onze juifs sont tués et trente-cinq mille arrêtés. Incarcéré en France, puis livré aux autorités allemandes, Grynszpan attend son procès durant quatre années. Plaidant le crime passionnel - adroitement conseillé par un avocat américain, il prétendit avoir eu une liaison avec l'officier allemand, ce que le Reich préféra ne pas ébruiter -, il ne sera jamais jugé mais mourra, oublié de tous, au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen.

  • Regarder la vidéo (1/6)
  • Regarder la vidéo (2/6)
  • Regarder la vidéo (3/6)
  • Regarder la vidéo (4/6)
  • Regarder la vidéo (5/6)
  • Regarder la vidéo (6/6)
  • Partager
  • Partager via Facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via Google

Partager

  • Partager via Facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via Google
RETROUVEZ-NOUS SUR :