Vidéothèque > Un espion au coeur de la chimie nazie

Le procédé pour fabriquer le gaz Zyklon B à base d'acide prussique était détenu par le trust allemand IG Farben, qui regroupait les plus grandes entreprises chimiques d’outre-Rhin. De son côté, la firme américaine Dupont de Nemours, qui avait passé dès 1927 des accords avec IG Farben en matière de recherche et de développement, travaillait aussi sur l’acide prussique et avait déjà testé son produit en 1924 sur un condamné à mort. Le 3 septembre 1941, les SS font une expérience de gazage sur des prisonniers de guerre soviétiques internés à Auschwitz. Parallèlement, Erwin Respondek, un économiste au service d'IG Farben qui désapprouvait la politique des nazis, commence à faire passer des informations sur les gaz asphyxiants allemands via l’ambassade américaine située tout près de son bureau berlinois. Mais le gouvernement américain ne semble guère s’en préoccuper...

  • Regarder la vidéo (1/2)
  • Regarder la vidéo (2/2)
  • Partager
  • Partager via Facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via Google

Partager

  • Partager via Facebook
  • Partager via Twitter
  • Partager via Google
RETROUVEZ-NOUS SUR :